Le sédentarité accroit le risque de développer une forme grave du Covid-19 selon une étude.

3cfb90_2a8a57e6e8ef42fe915837d7e8550283~mv2

Selon une étude parue mercredi 14 avril dans le British Journal of Sports Medicine, le manque d’exercice accroît le risque de faire une forme plus sévère du Covid-19.

Parmi les facteurs de risque de développer une forme grave, l’inactivité physique se place en troisième position, derrière un âge avancé et des antécédents de transplantation d’organe.

Dans cette étude réalisée sur 50 000 personnes contaminées entre janvier et octobre 2020 aux États-Unis, les chercheurs ont remarqué que les sujets n’ayant pas eu d’activité physique pendant au minimum deux ans avant leur infection au virus ont plus massivement développer des formes graves de la maladie. Ce facteur prix isolément dépasse le tabagisme, l’obésité, l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires ou le cancer.

Les chercheurs soulignent que cette corrélation statistique ne permet toutefois pas d’affirmer la preuve d’un lien direct entre le manque d’activité physique et les résultats obtenus.